Quels sont les principes fondamentaux de Lilium ?

Les principes fondamentaux sur lesquels repose l’Association Lilium sont essentiellement les suivants :

  1. La conscience de soi de la communauté bosniaque et de ses membres

La conscience de soi de la communauté bosniaque et de ses membres est la conscience du fait que les Bosniaques s’identifient et sont identifiés comme étant un groupe ethnique qui dispose d’une histoire, d’une culture et de traditions qui lui sont propres et qui sont de manière intrinsèque liées à l’Islam et à la religion musulmane. Chacun étant toutefois aujourd’hui libre d’exprimer ou non sa foi de la manière dont il le souhaite, car cela relève purement de la sphère privée de chacun.

  1. La conscience de la valeur de la communauté bosniaque et de ses membres

La conscience de la valeur de la communauté bosniaque est premièrement la conscience du fait que l’histoire, la culture et les traditions bosniaques ne sont pas un fardeau, mais une richesse sociale partageable avec tous les acteurs de la société civile. Deuxièmement, il s’agit également de la conscience du fait que de par leurs actions individuelles et collectives, les Bosniaques font partie intégrante du tissu socio-économique des sociétés civiles dans lesquelles ils vivent et qu’ils participent ainsi au bien-être général de ces sociétés.

  1. La conscience de l’appartenance cumulative et simultanée à des communautés sociales différentes

La société civile est composée de multiples groupements sociaux différents comme les collectivités publiques, les organisations professionnelles et les communautés sportives, culturelles ou religieuses. Ceux-ci ne s’excluent pas, mais s’additionnent les uns aux autres.

L’appartenance à la communauté bosniaque est uniquement une appartenance ethnique, soit principalement une appartenance culturelle et historique. Celle-ci n’exclut donc pas l’appartenance de ses membres à d’autres groupes de la société civile, au contraire.

  1. La conscience de l’existence d’autres communautés, de leurs valeurs et de la nécessité de collaborer tous ensemble

La société civile se compose de plusieurs communautés qui ont chacune une richesse sociale propre. Les intérêts et le bien-être de l’ensemble des membres de la société civile étant interdépendants les uns des autres, Lilium prône la collaboration de la communauté bosniaque avec tous les autres acteurs sociaux quels qu’ils soient, afin de construire ensemble une société responsable, respectueuse des individualités et des différences de chacun, basée notamment sur les échanges interculturels, la compréhension mutuelle et la cohabitation solidaire.

  1. La conscience de la valeur de chaque individu et de sa responsabilité sociale

Toute personne quelle qu’elle soit est importante car elle fait partie du tissu social d’une société. Cela signifie que toute personne a non seulement des droits, mais qu’elle a aussi l’obligation et la responsabilité sociale de participer, dans la mesure de ses moyens, au bien être général de la société. La force d’une communauté se mesure ainsi au bien-être du plus faible de ses membres et de la capacité de cette communauté à partager et à construire ce bien-être avec le reste de la société civile dans laquelle elle se trouve.