Quels sont les motifs de la création de Lilium ?

La création de l’Association Lilium repose principalement sur les motivations suivantes :

  1. L’envie de partager et préserver l’histoire bosniaque

L’histoire bosniaque est malheureusement mal connue par le grand public et par certains bosniaques eux-mêmes. Cette méconnaissance s’explique notamment par le fait, d’une part, que la communauté bosniaque a subi pendant des décennies diverses discriminations qui l’ont empêchée de maîtriser son sort, et, d’autre part, par le fait que ces discriminations ont conduit les Bosniaques à transmettre leur histoire principalement de manière orale.

Ces deux éléments ont notamment pour conséquences :

  • que les Bosniaques ont perdu malheureusement une partie de leur histoire avec la disparition des différentes générations qui se sont succédées ;
  • que les Bosniaques n’ont jamais vraiment eu de contrôle sur leur passé, car ce sont toujours au final les autres qui ont écrit leur histoire à leur place en y mettant ce qu’ils voulaient.

L’idée prônée par Lilium est donc de redonner aux Bosniaques le contrôle de leur propre histoire et de la partager avec toute la société civile afin de la préserver au mieux.

  1. L’envie de partager et préserver la culture, la langue et les traditions bosniaques

En vivant à travers le monde, les Bosniaques ont la chance de bénéficier de l’enrichissement de nouvelles cultures, mais ils perdent également des liens avec leurs origines et leur langue.

L’idée prônée par Lilium n’est évidemment pas un renfermement communautaire, mais plutôt une ouverture qui consiste à réunir tous les Bosniaques et à travailler tous ensemble afin de trouver un équilibre et conserver toutes ces différentes richesses socio-culturelles, ainsi que de les partager avec les autres membres de la société civile (ex. cours de langue ; rencontres culturelles, etc.).

  1. L’envie de rassembler la communauté bosniaque autour de projets communs, différents et bénéfiques à tout le monde

En comparaison à d’autres communautés, les Bosniaques sont actuellement moins bien organisés et n’exploitent malheureusement pas suffisamment la richesse que peut représenter cette communauté pour chacun de ses membres et la société civile dans son ensemble.

L’envie de Lilium est donc notamment de rassembler la communauté bosniaque autour de projets communs, de défendre leurs intérêts en les aidant par exemple à s’intégrer et à vivre au mieux dans la société dans laquelle ils se trouvent ainsi qu’en favorisant les échanges interculturels, la cohabitation et la compréhension entre cette communauté et la société dans laquelle elle évolue.

  1. L’envie de créer un organisme juridique responsable, transparent, de confiance et ouvert à la collaboration

La création d’une association s’explique par plusieurs motifs.

Premièrement, par l’envie de satisfaire le besoin des individus (membres ou soutiens) d’avoir des rapports clairs, transparents et de confiance lorsqu’ils investissent du temps et de l’argent.

Deuxièmement, cette création s’explique par l’envie de satisfaire le besoin des différentes entités publiques ou privées d’avoir un partenaire juridique responsable avec lequel elles peuvent interagir lors de concrétisations de projets communs.

Troisièmement, cette création s’explique par l’envie de rassembler. Rassembler de manière constructive et dans la mesure du possible, d’une part, les organisations existantes en collaborant sur des projets communs et en s’entraidant sur les projets non-communs. D’autre part, rassembler de manière constructive et dans la mesure du possible, la communauté bosniaque et la société civile dans laquelle elle évolue en favorisant les échanges interculturels, la cohabitation et la compréhension.